Flint lance sa nouvelle encre à faible migration pour étiquettes IML

Le fabricant Flint vient tout juste d’élargir sa gamme d’encres pour papier métallisé et substrats non-absorbants avec le lancement de son encre Novastar D-2000 IML BIO.

Du nouveau pour l’impression d’étiquette

Lancée depuis le mois d’octobre, cette nouvelle encre à faible migration contenant des huiles végétales est destinée à l’impression d’étiquettes sans contact alimentaire direct. Elle répond à la norme ISO 12647-2 (impression en offset).

Pour Flint, les marchés américains (nord et sud), chinois et indiens seraient ceux qui seraient les plus à même de représenter un haut potentiel de croissance pour les applications IML. « Il existe une demande croissante pour des emballages attractifs et qui sortent du lot, en particulier sur les marchés d’Asie et d’Amérique du Sud » a fait remarqué Peter Baird, le directeur marketing du groupe Flint Sheetfed.

« Nos canaux de distribution dans ces régions, à la fois directs et via les distributeurs, nous permettent d’offrir le même produit au niveau mondial. Cela constitue une proposition attrayante pour les multinationales travaillant dans l’imprimerie et qui souhaiterait rejoindre la communauté de l’impression IML.« 

Une imprimante avec de nombreux avantages

Selon Flint, l’encre Novastar D-2000 IML BIO présenterait une haute résistance des couleurs, un séchage rapide par oxydation et une excellente netteté des points, auxquels s’ajouteraient une grande résistance aux rayures ainsi qu’une bonne adhérence.

Au cours des cinq dernières années, la production mondiale d’IML connaît une croissance de 4% par an, en raison du développement technologique. L’encre Novastar rejoint donc la famille des produits IML de Flint, parmi lesquels sont revêtement IML Novaset 4940/40 et ses différentes gammes d’adhésifs. D’autres développements sont en cours et seront annoncés en début d’année prochaine.


Sources : www.printingnews.com