Printoclock

0
Connexion
  • Connexion
  • Créer un compte
Compte Contact Email Suivi
Réassurance SVG Assistance en ligne Réassurance SVG Fabrication en France Réassurance SVG Livraison gratuite

Masque barrière en coton 2 couches testé UNS2

  • En sachet individuel prêt à vendre ou à distribuer
  • Design du masque établi selon les patrons de l'AFNOR (modèle 2 couches coton)
  • Masque testé par la DGA 
  • Lavable à 60°C - 30 mns - testé 50 lavages
  • Attention : ce produit n'est pas un dispositif médical

Reset
livraison offerte
Livraison gratuite
 
* sauf produits masques
fabriqué en France
Imprimé en France
 
* pour 95% de nos produits
assistance en ligne
Assistance en ligne
Labellisé Imprim'Vert
Labellisé Imprim'Vert

porter un masque de protection La pandémie du Coronavirus (COVID-19) a changé notre vision de la protection contre les microbes et les virus suite à des projections de postillons ou de mucus nasal. Porter un masque de protection fait partie des recommandations à adopter pour se protéger le visage et les voies respiratoires du virus selon l'OMS.

Le Covid-19 se transmet notamment via la projection de sécrétions salivaires (postillons), les éternuements ou si votre main touche une gouttelette infectée et que vous portez votre main à la bouche.

Le port d’un masque est obligatoire dès que l’on sort de chez soi dans les transports en commun (train, bus, métro …), pour les personnels des établissements scolaires ou les professionnels de la petite enfance, ou pour accéder à certains magasins.

Des trajets obligatoires comme pour aller travailler ou faire des courses alimentaires et l’exposition au public sur son lieu de travail, nous exposent à la transmission du virus. Toute personne que l’on croise à moins d’un ou deux mètres peut être potentiellement porteuse du virus. Il est alors courant d’être exposé au risque de contamination malgré le confinement.

Afin de choisir un modèle de masque de protection respiratoire adapté à votre besoin nous vous présentons les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour vous équiper.

Les différents types de masque de protection

Qu’est-ce un masque FFP ?

Un masque FFP (Filtering Facepiece Particles en anglais) est un dispositif de protection respiratoire encadré par la norme NF EN 149.

C’est un demi-masque, c'est-à-dire qu’il couvre qu’une partie du visage : le menton, le nez et la bouche. Il est destiné à protéger la personne qui le porte contre : l’inhalation de gouttelettes contenant des virus et les particules potentiellement infectieuses en suspension dans l’air.

Il peut disposer d’un système de filtration au niveau du nez et de la bouche.

Les différentes catégories de masques FFP

Il existe trois catégories de masques FFP soumis au respect de normes ainsi qu'à des tests d'efficacité. On évalue leur efficacité en fonction du taux de filtration mais aussi en fonction du taux de fuite vers l'intérieur.

Ainsi, on en discerne 3 types:

  • Les masques FFP1 filtrent au moins 80 % des aérosols (fuite totale vers l’intérieur inférieure à 22 %). Il est destiné aux professionnels du bâtiment pour filtrer les poussières.
  • Les masques FFP2 filtrent au moins 94 % des aérosols (fuite totale vers l’intérieur inférieure à 8 %). C’est un dispositif médical réservé au personnel de santé en contact permanent avec le porteur du virus.
  • Les masques FFP3 filtrent au moins 99 % des aérosols (fuite totale vers l’intérieur inférieure à 2 %). Il est utilisé pour la décontamination dans le secteur du bâtiment (amiante, plomb, ...)

Pour être efficace, il doit-être correctement ajusté sur le visage. Le port de ce type de masque de protection est plus difficile à supporter (chaleur, résistance respiratoire) que porter un masque chirurgical.

Un masque FFP est-il réutilisable ?

Un masque FFP peut se réutiliser que si les deux conditions suivantes sont réunies :

  • si le fabricant indique les produits et les techniques de nettoyage et de désinfection,
  • si la performance filtrante de l'équipement de sécurité est conservée lorsqu’elle est vérifiée 24 heures après les premiers tests d’efficacité suivis d’un nettoyage et d’une désinfection réalisée selon le mode d’emploi fourni par le fabricant.

Le masque FFP jetable, qui ne peut être ni nettoyé ni désinfecté, est marqué NR comme Non Réutilisable. Cet équipement à usage unique doit être jeté dans une poubelle fermée après son usage.

Si le masque de protection ou les élastiques de celui-ci sont abîmés il doit être jeté sans être utilisé.

Quelle est la durée d’utilisation d’un masque FFP ?

Sa durée de protection varie entre trois et huit heures, mais souvent il est difficile de le supporter plus d’une heure suivant les conditions de travail.

Qu’est-ce qu’un masque chirurgical ?

C’est un dispositif médical par la norme EN 14683. Il est destiné à éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes potentiellement infectées par le virus et émises par le porteur du masque de protection respiratoire. Il protège la bouche et le nez de celui qui le porte contre les projections aériennes de postillons émises par une personne en vis-à-vis.

En revanche, il ne protège pas contre l’inhalation de très petites particules infectieuses en suspension dans l’air.

Les différentes catégories de masques chirurgicaux

masque chirurgical protection On distingue trois types de masques :

  • Type I avec une efficacité de filtration bactérienne supérieure ou égale à 95 %.

  • Type II avec une efficacité de filtration bactérienne supérieure ou égale à 98 %.

  • Type IIR avec une efficacité de filtration bactérienne supérieure ou égale à 98 % et une résistance aux éclaboussures.

Conseil d’utilisation du masque chirurgical

Pour une efficacité maximale, il est nécessaire de respecter la technique de pose fournie par le fabricant. Ce dispositif médical n’est pas réutilisable et doit-être jeté dans une poubelle fermée après utilisation ou une souillure.

Quel est le temps d’utilisation d’un masque chirurgical ?

Le masque chirurgical doit être porté 4 heures maximum. Il doit être remplacé s’il est souillé, mouillé ou mal ajusté sur le visage.

Qu’est-ce qu’un masque barrière AFNOR ou masque grand public ?

Face à la pénurie de masques FFP et de masques chirurgicaux, l’Académie Nationale de Médecine préconise le port de “masque grand public” ou “masque alternatif” pour limiter la diffusion du coronavirus dès lors que l’on sort de chez soi.

Pour protéger la santé des personnes et soutenir l’effort national pour constituer un stock de masques, l’Association française de normalisation (AFNOR) a édité un document de référence pour la confection de masque barrière et conseille les entreprises pour fabriquer des masques de protection en tissu lavable pour lutter contre le COVID-19.

La fabrication de masque grand public ou masque barrière répond aux critères et exigences du guide AFNOR Spec S76-001 validés par près de 150 experts. Le prototype peut être testé en laboratoire avant de lancer une fabrication en série. L’efficacité de ce dispositif de protection répond à des critères de forme, comme le masque bec de canard et le masque 3 plis, de matériaux …

Quand utiliser un masque barrière ou masque grand public ?

Ce masque en tissu est destiné au grand public. Ils sont utiles pour se protéger ou protéger les personnes de son entourage, contre le virus, lors de contact physique avec du public. Il est préconisé pour se protéger du virus par les pouvoirs publics pour les professionnels en contact avec du public (boulangerie, GMS, agro-alimentaire, buralistes ...) et les clients ou lors de déplacements autorisés (transports, achats de première nécessité …) ou sur un lieu de travail entre collègues (entreprise, atelier, service, bureau …).

Quelle est l’efficacité du masque barrière ou masque tissu ou masque grand public ?

Le masque barrière, prévu pour un usage non médical, répond à un moindre niveau d’exigence de protection que le masques FFP2 ou que le masque chirurgical qui équipe en priorité le personnel de santé et les populations infectées par le virus. Cependant, l’Académie de Médecine préconise le port obligatoire d’un masque grand public quand le confinement sera levé à partir du 11 Mai.

De plus, la Direction Générale de l’Armement a effectué des tests d'efficacité et de perméabilité pour les masques en tissus répondant à la norme UNS (masque à usage non sanitaire) catégorie 1. Les résultats de ces tests ont servis à établir le cahier des charges du guide AFNOR Spec S76-001.

Le masque grand public est une protection supplémentaire, en complément des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale, pour les personnes qui ne présentent pas de symptômes de la maladie. Le port du masque de protection n’exclut pas l’usage des gestes barrières et le respect des règles de distanciation sociale.

L'efficacité du dispositif peut être diminué si les personnes ne suivent pas les instructions d’utilisation. Il est nécessaire de réaliser un essai pour bien ajuster le modèle et vérifier son étanchéité. Les utilisateurs doivent ajuster ces masques sur le visage en suivant les recommandations sanitaires et suivre les mêmes mesures d’hygiène préconisées pour les autres dispositifs de protection respiratoire.

Le masque de protection limite le risque de contamination par le coronavirus via la projection de postillons ou la transmission indirecte par contact mains-bouche. Bien que cet équipement soit prévu pour les personnes saines, il est utile pour une personne qui ne présentent aucun des symptômes permettant d’identifier le virus (asymptomatique) car elle peut être porteuse de la maladie et transmettre le virus sans le savoir.

Cependant, il ne protège pas contre des particules en suspension dans l’air, potentiellement vecteur d’agents pathogènes ou infectieux.

Les entreprises et les personnes doivent évaluer si ces masques barrières sont adaptés aux risques de contamination par le virus sur leur lieu de travail.

Combien de temps utiliser d’un masque barrière ?

Le port d’un masque barrière ne doit pas excéder 4 heures. Il doit être retiré et lavé dès qu’il est mouillé, souillé ou mal positionné sur le visage.

Comment laver un masque barrière AFNOR ou un masque grand public ?

L’AFNOR recommande de le laver avec la lessive habituelle sans adoucissant. Pour ne pas abîmer la résistance mécanique des masques barrières, il est nécessaire de les protéger dans de vieux draps ou un filet à linge. Les laver 30 minutes minimum à 60 degrés, sans essorage.

Pour le séchage, Il est recommandé un séchage complet du masque barrière dans un délai inférieur à deux heures après la sortie de lavage avec un sèche-linge. Il ne doit pas sécher à l’air libre. Il faut nettoyer les filtres du séchoir et se laver les mains après. Si le masque de protection est détérioré (problème d'ajustement, déformation, trou, usure, etc.), il doit être jeté dans une poubelle fermée.

Qu’est-ce qu’un masque testé UNS 1 ou UNS 2 ?

Un masque UNS est prévu pour un Usage Non Sanitaire. Face à l’urgence sanitaire et la pénurie de masques chirurgicaux et FFP 2, le Ministère de la Santé et le Ministère de l'Economie et des Finances ont créé 2 nouvelles catégories de masque grand public.

L’objectif des masques UNS est de pouvoir apporter une solution de protection sanitaire au monde professionnel, pour les personnels qui ne sont pas en contact direct avec le virus. Ils sont conçus afin de limiter les projections de postillons des personnes potentiellement porteuses du coronavirus COVID-19 mais qui ne présentent pas de symptômes.

Ils ne sont en aucun cas prévus pour un usage dans un environnement où les risques de contamination par le virus demandent des protections sanitaires adaptées comme dans les hôpitaux, les EHPAD ou pour les professionnels libéraux qui sont en contact avec des malades ou des patients à risque.

Afin d’organiser le marché des protections destinés au grand public, les masques UNS sont divisés en 2 catégories en fonction de leur capacité de filtration des particules potentiellement porteuses du virus : UNS 1 et UNS 2. L’efficacité des tissus utilisés, pour fabriquer ces masques non sanitaires, est testé par la DGA. Cette dernière délivre l'autorisation de mise sur le marché en fonction des résultats aux tests. Enfin, ce sont des masques individuels lavables et réutilisables.

Masque UNS 1

Le masque UNS 1 est l’abréviation de masque à Usage non Sanitaire de Catégorie 1. Pour être UNS 1, la DGA procède à des tests. Le masque doit avoir une capacité de filtration des particules d’une taille de 3 μm (microns) supérieure à 90 % et une perméabilité à l’air supérieure à 96 L.m².S-1, pour une dépression de 100 Pa.

Le masque UNS 1 est destiné aux professionnels en contact régulier avec du public ou avec un grand nombre de personnes comme les caissières, les agents d’accueil, les commerçants… Son utilisation est complémentaire à l’application des gestes barrières, au respect des mesures de distanciation sociale et de la législation du travail. Il n’est en aucun cas un dispositif médical destiné aux personnels de santé en contact avec des malades.

Masque UNS 2

Le masque UNS 2 veut dire masque à Usage non Sanitaire de Catégorie 2. Pour obtenir le droit de mettre sur le marché UNS 2, la DGA effectue des essais. Le masque doit posséder une capacité de filtration des particules d’une taille de 3 μm (microns) supérieure à 70 % et une perméabilité à l’air supérieure à 96 L.m².S-1, pour une dépression de 100 Pa.

Le masque UNS 2 est destiné pour les professionnels (employés de bureau, agents d’entretien d’extérieur, les personnels pouvant respecter la distanciation sociale…) et les particuliers qui ont des contacts occasionnels avec d’autres personnes ou avec des personnes portant un masque d’une autre catégorie. L’utilisation de ce masque à visée collective est complémentaire à l’application des règles sanitaires et du code du travail. Ce n’est pas un dispositif médical.

Derniers avis