Vercingétorix, ce héros du web-to-print…

Sur un marché où les concurrents étrangers se taillaient déjà la part du lion, plusieurs acteurs français du secteur de l’imprimerie en ligne ont été rachetés par une mutinationale.

Antoine Roux, fondateur de notre imprimerie en ligne PrintoClock, l’un des leaders français de l’impression en ligne BtoB, et fervent défenseur du Made in France, a souhaité réagir.

« Un coup de tonnerre a récemment secoué le marché de l’impression en ligne : plusieurs de nos concurrents majeurs ont été rachetés par une multinationale étrangère… Coup dur pour l’impression « Made in France »?

Gaulois-03PrintOClock conserve son indépendance et reste plus que jamais ancré en France. Nous avons le culot de penser qu’un marché aussi dynamique et conséquent ne peut être détenu par un seul poids lourd.
Et d’afficher nos convictions : développer le tissu industriel français, employer du personnel français (des jeunes, des femmes, des séniors, des salariés issus de la « diversité » !), et enfin, payer nos impôts en France !
Si nous conservons notre indépendance, nous n’en faisons pas moins bouger les choses : notre atelier s’agrandit, dix nouvelles personnes auront été recrutées en un an, et de nouveaux produits et services innovants sont régulièrement proposés à nos clients.

Indépendance, innovation et culture de la performance restent dans notre ADN.
Notre potion magique : une équipe soudée, des clients fidèles et une volonté de fer.

« We love to print.
In France. »

Antoine Roux,
Fondateur et directeur de PrintOClock

Téléchargez le communique de presse : ICI