Quelle(s) couleur(s) choisir pour votre communication ?

Vous avez un site Internet ? Vous faites du print ? Du design ?  Alors vous devez être conscient de l’importance des couleurs employées, afin que l’expérience de vos utilisateurs soit agréable et vos dispositifs accueillants. En effet, c’est le choix des couleurs qui définira l’ambiance de votre site et l’effet sur les visiteurs y accédant pour la première fois.

Et malheureusement, même si votre site est parfaitement conçu, vos efforts seront vains si vous faites une erreur dans le choix de vos couleurs. Idem pour le wording impeccable et les offres alléchantes mises en avant dans votre communication print…Tant d’efforts sacrifiés par un Pantone 448C. À l’heure où tous les sites e-commerces cherchent à se démarquer, sélectionner les bonnes combinaisons de couleurs semble être une nécessité pour perdurer. Pour cela, il y a un ensemble de facteurs à prendre en compte. Nous allons les explorer ensemble aujourd’hui.

Se poser les bonnes questions

Avant d’arrêter votre choix, il va être nécessaire de vous poser les bonnes questions :

« Quelles couleurs devrais-je utiliser pour les titres et logos ? Est-ce que je sais quelles vont être les couleurs complémentaires ? Y a-t-il des parties qui nécessiteraient d’être laissées vierges ? »

En effet, ces étapes – bien que difficiles – sont pourtant un passage préalable à la création de votre identité visuelle. Il va vous falloir jongler entre harmonie des couleurs et surcharge oculaire fatale, entre blancs tournants et vides angoissants. Il y a donc un équilibre à trouver, pour lequel il est important de tenir compte de ces quelques incontournables :

– Identifiez la couleur principale de votre site, celle qui collera parfaitement avec votre identité de marque
– À cette couleur, associez intelligemment une à deux couleurs complémentaires
– Faites attention aux frictions entre premier plan et arrière plan

Quelques conseils de graphistes

Gardez à l’esprit que le choix d’une couleur sur un support de communication, c’est le choix d’une couleur pour votre marque

Il ne s’agit donc pas seulement de faire correspondre les couleurs de vos textes avec celles de vos arrières-plans. Votre couleur principale doit généralement se rapprocher au plus près de celle de votre identité de marque. Par exemple, vous n’allez pas utiliser différents logos en fonction des supports sur lesquels vous les faites paraître. C’est pareil ici. Soyez cohérent avec l’utilisation de vos couleurs sur les différentes plateformes où vous vous trouvez. C’est comme cela que vous créerez une identité de marque unique et instantanément identifiable.

Après votre couleur primaire, choisissez vos couleurs complémentaires avec soin

Car avoir des connaissances basiques du fonctionnement de la roue des couleurs vous aidera à créer une harmonie entre vos couleurs primaires, secondaires et tertiaires.
Si vous êtes néophyte et si ces termes ne vous parlent pas :
– Les couleurs primaires sont celles faisant partie d’un ensemble qui par combinaison peut générer l’ensemble des couleurs perceptible par l’oeil humain.
– Les couleurs secondaires sont celles obtenues à partir du mélange en quantité égale de deux couleurs primaires.
– Enfin, les couleurs tertiaires sont obtenues par le mélange en quantité égale d’une couleur primaire et de la couleur secondaire la plus proche sur le cercle chromatique.

Le design, pas seulement une question d’esthétique

Pour votre site internet, par exemple, la fluidité de navigation va jouer un rôle déterminant dans l’expérience des utilisateurs (UX). Cette même UX concerne également le choix de vos couleurs. Quelques tips de designer :
– Assurez-vous que les couleurs de vos textes et arrières-plans soient facilement lisibles pour les personnes de tous âges
– Les utilisateurs malvoyants apprécieront l’utilisation de couleurs fortement contrastées
– Utilisez des couleurs vives pour vos boutons de navigation, call-to-action et autres zones cliquables

Tenez compte (ou non) de la psychologie des couleurs

La psychologie des couleurs est constituée d’un ensemble de théories qui divisent le monde des arts graphiques. Son fondement ? Les couleurs entretiendraient des liens étroits avec notre humeur et nos sentiments. Pour utiliser la psychologie des couleurs à votre avantage, essayez de déterminer quelles couleurs amènent les sentiments que vous souhaitez générer chez vos futurs clients afin de créer un nuancier, utilisable sur vos supports. Nous reviendrons dessus dans la prochaine partie.

Des couleurs et des messages

En 2006, Satyendra Singh avançait dans “Impact of color on marketing” qu’il faut « moins de 90 secondes à un consommateur pour se créer une opinion d’un produit ou d’une marque« . Et 75 % de cette opinion serait uniquement dépendante de la couleur à laquelle il associe la marque. Il y a donc un fort enjeu marketing à choisir avec attention la couleur qui sera par la suite associée à votre marque dans l’esprit des potentiels clients.

Pour Eric D., designer à Lyon, le choix d’une couleur doit être envisagé selon différents facteurs : “Pour bien choisir une couleur, il est nécessaire de s’interroger sur le message qui accompagne la couleur. Par exemple : À qui je m’adresse ? De quelle manière ? Dans quel but ?. Petit bonus : ça peut paraître idiot mais le choix d’une couleur doit également tenir compte de l’environnement des personnes qui vont recevoir l’information. C’est difficile mais la saison (et le temps) peuvent être des indicateurs de l’environnement de réception d’un message. Certaines couleurs vont bien mieux convertir durant le printemps ou l’été, d’autres seront plus efficaces en hiver.

Pour Laetitia, CEO de Néographe Factory, “il est important de rester simple dans le choix de ses couleurs” mais aussi de “respecter la règle des 60-30-10 : 60 % de l’espace pour la couleur principale, 30 % pour la couleur secondaire (afin de créer un contraste avec la première et attirer l’attention sur les éléments à mettre en valeur), 10 % pour la couleur complémentaire (pour accentuer les éléments stratégiques comme les call-to-action)”.

Quelques couleurs à envisager dans vos supports

Mais le choix des couleurs serait également une question de genre. Ce qui va suivre s’appuie sur une étude réalisée par Joe Hallock, designer et photographe américain. Selon Hallock, il y aurait chez les hommes et les femmes trois couleurs génératrices de sentiments positifs et trois autres qui seraient porteuses de sentiments négatifs. Après avoir effectué de nombreux sondages sur différentes classes sociales de la population américaine, Hallock est arrivé aux résultats suivants.

Sur une clientèle féminine, les couleurs les plus appréciées seraient : le bleu (35 %), le violet (23 %) et le vert (14 %). À l’inverse, le orange (33 %), le marron (20 %) et le gris (17 %) seraient rédhibitoires pour la grande majorité des femmes interrogées.
Pour les hommes, les couleurs à éviter pour l’identité visuelle de votre marque seraient : le violet (22 %), le orange (22 %) et le marron (27 %). Ceux-ci auraient en revanche une préférence pour le bleu (57 %), le vert (14 %) et le noir (9%). On constate que le bleu est LA couleur la plus appréciée, que ce soit chez les femmes ou chez les hommes.

Couleurs et sentiments

La prédominance du bleu dans l’identité visuelle des marques n’est pas un hasard. En plus d’être la couleur la plus appréciée, elle aurait pour effet de mettre le récepteur en confiance, en lui donnant un sentiment de sécurité, de calme et d’apaisement. À utiliser donc sans modération pour vos supports papier ou web, notamment si vous cherchez à gagner la confiance de vos clients. En revanche, si le secteur d’activité de votre marque est l’alimentation sachez ceci : l’association du bleu à l’alimentation est contre-productif, ce dernier étant assimilé au poison. Pour exemple, saviez-vous que certains diététiciens utilisent des assiettes bleues pour réduire l’appétit de leurs patients ?

Le vert est également une couleur vectrice de sentiments positifs. C’est la couleur de la nature, de l’extérieur, amenant une touche de fraîcheur dans votre identité de marque et vos supports. Pour Guillaume S., graphiste freelance à Agen, “le vert est idéal pour mettre en avant une information unique, que ce soit sur une affiche, des flyers et bien évidemment un call-to-action. Ce n’est pas une légende, les appels à l’action verts sont ceux qui convertissent le mieux lorsque leur environnement est optimisé. ”. Petit plus, une équipe de chercheurs de la Regent’s University de Londres a récemment étudié les effets de cette couleur pour montrer qu’elle influence de manière directe la créativité visuelle.

Parmi les couleurs les plus présentes dans les identités visuelles, on retrouve le noir. Utilisé dans les domaine du luxe et du haut de gamme. Pour notre cerveau humain, plus la couleur est sombre plus elle est synonyme de sophistication et d’élégance. Au-delà de ça, le noir a une notion intemporelle, que l’on retrouve notamment chez les marques de haute-couture ou de maroquinerie.

Selon les diverses études réalisées par Hallock, le rouge amènerait un sentiment d’impulsivité. Hallock la décrit comme une couleur qui aiderait à “stimuler l’activité physique, donnerait envie de se dépasser et confiance en soi”. Cela expliquerait, par exemple, son utilisation fréquente dans les logos de clubs sportifs. En France, Monaco, Paris, Nice, Lyon pour le foot, Toulon ou encore Toulouse côté rugby en ont fait l’une de leurs couleurs principales. Elle est également récurrente dans le secteur du jouet pour enfant que ce soit chez les marques ou les enseignes qui les distribuent (JouetClub, KingJouet, Lego, Mattel, etc.).

À prendre avec des pipettes

Néanmoins, l’interprétation des couleurs est largement dépendante du contexte culturel, des différentes religions et communautés. Par exemple, certaines cultures considèrent le blanc comme un symbole de la pureté, là où d’autres y verront une représentation du deuil. De même, certaines couleurs sont considérées comme sacrées dans certaines religions, comme le vert, symbole d’immortalité pour les musulmans. En France, par exemple, notre interprétation des couleurs reste encore aujourd’hui influencée par leur utilisation dans la religion catholique.
Pendant que vous choisirez les futures couleurs de vos supports, gardez à l’esprit votre cible et le contexte culturel qui est le sien.


Si vous débutez et craignez de ne pas faire le bon choix de couleurs pour vos supports, n’hésitez pas à passer par un(e) (web)designer