Dans cet entretien, les conseils de Marie Havard auteure auto-éditée : “Croyez en vous, discutez avec vos lecteurs et vivez votre passion à 100% !”

Livres de Marie Havard

L’entretien de cette semaine est dédié à Marie Havard, auteure en auto-édition, qui nous parle de sa passion pour l’écriture, inspirée par de beaux voyages qui entretiennent son imagination.

D’où est venu votre déclic pour l’écriture ? Racontez-nous votre histoire…

Au tout début, à l’école primaire, j’étais nulle en grammaire et j’en étais mortifiée. A force d’apprendre, j’ai fini par comprendre cette logique toute simple des mots. Depuis l’école, l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, les histoires ont bercé mon enfance. Nous avions souvent des « rédactions » à écrire, et je me souviens même d’une fois où nous devions écrire un petit conte de fées et le relier pour en faire un livre ! Tout cela m’a donné l’envie d’écrire, et je ne me suis jamais arrêtée depuis. Il faut dire que j’ai toujours baigné dans un univers de livre, ma mère lisait beaucoup.

Parlez-nous de l’univers de vos romans. Comment débutez-vous et déroulez-vous une histoire?

Parfois, l’inspiration vient d’une rencontre, d’un lieu… Souvent, les premières lignes sont faciles à jeter sur le papier. Puis je laisse mûrir un peu, je réfléchis aux personnages, je me documente (pour Les Larmes du Lac j’ai fait un gros travail de recherche sur l’histoire de la ville). L’histoire continue à vivre et à évoluer dans mon esprit, et j’écris au fur et à mesure de mes réflexions et au fil de mes disponibilités, ce qui peut prendre parfois un certain temps. Pour mes deux premiers romans, cinq ans m’ont été nécessaires avant d’écrire le mot « fin ».

Couverture les larmes du lac de Marie Havard

Avez-vous une muse ? Quels sont les auteurs qui vous ont influencée ?

Ce qui m’inspire beaucoup, ce sont les vacances et les voyages ! Je n’ai pas de réelle muse, mais les beaux paysages sont propices à l’introspection et facilitent l’imagination.
Les auteurs qui m’ont influencé sont nombreux, car j’ai suivi des études littéraires. Cela qui m’a amené à lire et à étudier de nombreux auteurs, tous les genres, différents styles : des textes latin de l’Antiquité aux chansons de geste médiévales, des pièces de théâtre aux recueils poétiques… Parmi tous les textes sur lesquels je me suis penchée, les romantiques du XIX ème siècle (Musset, Rimbaud, Hugo, Stendhal…), et les tragédies de Shakespeare m’apparaissent comme des chefs-d’œuvre qui m’émeuvent encore aujourd’hui. J’ai toujours aussi eu un penchant pour le fantastique : Barjavel, Théophile Gautier, Stephen King… et plus récemment Murakami.

Vous êtes une auteure indépendante et auto-éditée, quels sont vos leviers pour vous faire connaître ?

Lorsqu’on est indépendant, on est seuls pour faire sa promotion. Ainsi, il faut être actif sur les réseaux sociaux et réussir à faire parler de soi, participer à des animations régulièrement, à des salons, des séances de dédicace, organiser des jeux concours… Mais rien n’est jamais acquis. Se faire connaître est un travail de longue haleine et à toujours renouveler. Le bouche-à-oreille entre lecteurs est peut-être le levier le plus efficace, mais sur lequel nous n’avons aucune emprise !

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’écriture ?

Lorsqu’on a envie d’écrire, il ne faut pas hésiter. Il faut que « cela sorte », l’écriture est ancrée en nous, auteurs, et même si au bout du chemin le succès n’est pas au rendez-vous, au moins vous serez fiers de vous, fiers d’avoir essayé et d’avoir touché les lecteurs. Surveillez votre orthographe, soignez votre couverture, publiez un livre de qualité professionnelle. Croyez en vous, discutez avec vos lecteurs et vivez votre passion à 100% !

Les ouvrages en auto-édition de Marie Havard

Vous avez déjà publié des romans en auto-édition. Avez-vous un projet en cours ?

Oui, je prévois un recueil de longues nouvelles, mais je n’ai pas de date de sortie de fixée. Il m’en manque encore quelques unes à écrire !
Cette année, je vais également participer avec Le Club des Indés (un groupement d’auteurs indépendants dont je fais partie) à un recueil de nouvelles, qui sortira courant septembre et qui sera gratuit, exclusivement numérique.

Portrait Marie-Havard

Où trouve-t-on Marie Havard ? Avez-vous un événement dans votre agenda à partager avec nos lecteurs ? Où peut-on se procurer vos romans ?

Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux (Facebook : mariehavard.auteur , Twitter : mariehavard, Instagram : marie.havard ) et sur mon site internet :www.mariehavard.com.
Mes livres sont en dépôt vente chez la librairie Tapuscrits à Montpellier, et aussi sur la librairie en ligne Amazon. Vous pouvez également commander directement auprès de moi, par simple demande mail, sur mon site internet. A très bientôt !