Le média imprimé, un média de proximité toujours dans la course

En tant qu’imprimeur en ligne, s’intéresser aux médias imprimés est tout à fait naturel et il est important de suivre de près l’évolution de ce type de communication au fil du temps. A l’ère du numérique et des nombreux réseaux sociaux, des sites de partage d’images, des mails en pagaille ou encore du marketing mobile, le médium papier s’affirme plus que jamais et convainc sans difficulté. Le numérique et le papier sont souvent mis en opposition mais se complètent l’un l’autre.

Ce n’est pas notre statut d’imprimeur en ligne qui fait de la communication papier notre Saint Graal. Depuis notre création, nous nous investissons fortement auprès des internautes, que ce soit à travers un site internet sans cesse en évolution dans le but d’être le plus « user friendly » possible, d’y diffuser de l’information pertinente, d’informer nos clients via des newsletters, mais aussi et surtout à travers les réseaux sociaux et les différentes plateformes via notre community manageuse Mamzelle Print.

Bien conscients que le numérique joue un rôle fort et indispensable aujourd’hui pour des raisons qui ont été maintes fois exposées à travers le web, ce n’est pas pour autant que les médias imprimés tirent leur révérence et les consommateurs nous le prouvent.

La publicité papier toujours plébiscitée

De mai 2009 à janvier 2011, le CSA a mené une étude sur la perception et la valeur de l’écrit dans les échanges auprès de différentes cibles allant des professionnels du marketing aux artistes en passant par des français âgés de 12 ans. L’étude a démontré par exemple qu’un courrier publicitaire commercial imprimé a plus d’impact et se mémorise mieux qu’un courriel classique (les boites mails en font souvent les frais). Une autre étude pour le compte de Médiapost Publicité démontrent que 84% des internautes plébiscitent la publicité papier et 94% jugent particulièrement utiles les bons de réduction et bons d’achat sous format papier.

Si les digital natives et les convertis au numérique ne sont pas ou sont moins sensibles à ce type de communication, il n’en reste pas moins qu’une grande partie des personnes préfèrent les médias imprimés. Par rapport au début des années 2000, il en est ressorti que les consommateurs ne jettent plus systématiquement les documents (9% en 2008 contre 7% en 2010) mais les trient en fonction de leurs centres d’intérêts, étant jugés moins intrusifs que les mails.

Tout cela reste encore très quantitatif mais démontre que le média imprimé a encore sa place au sein d’une bonne communication (les agences web, graphistes print et autres commerçants ne nous contrediront pas), il suffit de regarder autour de nous pour juger de la créativité et de la volonté toujours plus forte de réinventer la communication papier.

Une passerelle entre le print et le web

De plus, aujourd’hui, les médias imprimés s’emparent du numérique à travers, par exemple, les fameux QR Code permettant de réduire d’autres informations ou d’éviter d’alourdir le document final.

Sans rentrer dans les détails, ces informations montrent bien que les imprimés conservent une place prépondérante et leur efficacité s’améliore d’années en années notamment grâce à la capacité des imprimeurs et des annonceurs à proposer de nouveaux supports.

Le média papier change mais ne meurt pas.