Inspirations

Le Street Art au temps du Coronavirus

Ces dernières semaines le quotidien de milliards de personnes a été bouleversé par la pandémie du Covid-19. Fin avril, il était question de 4,5 milliards de personnes confinées à différents degrés ou encore 190 pays et territoires touchés.
Nos villes sont devenues de véritables villes fantômes, et pourtant elles demeurent le terrain de jeu des street artistes. Ces derniers utilisent leur art pour réagir à la situation actuelle et faire passer des messages.
Hommages aux personnels soignants, rappels des gestes barrières, dessins du virus, mèmes, satires politiques… Les œuvres sont nombreuses et voici quelques-unes d’entre elles :

Nello Petrucci, Pompéi

Graffiti de Nello Petrucci

Franco Rivolli, Bergame

Graffiti de Franco Rivolli à Bergame

Il s’agit ici d’une fresque monumentale représentant un dessin de l’artiste Franco Rivolli, posté sur les réseaux sociaux. Par ce dessin, l’artiste a voulu rendre hommage au personnel soignant italien, les « angeli » du pays.

Corie Mattie, Los Angeles

Graffiti de Corie Mattie à Los Angeles

Pony Wave, Los Angeles

Graffiti de Pony Wave à Los Angeles

La street artiste Pony wave, tatoueuse de profession, représente dans cette œuvre un couple qui s’embrasse tout en portant un masque de protection et précise sur Instagram : « J’ai réalisé ce mur il y a plusieurs jours. Maintenant je reste à la maison comme tout le monde ». Rappelant ainsi à tous que les gestes barrières et la distanciation sociale sont primordiaux.

Richard Juggins, Malmö

Graffiti de Richard Juggins à Malmö

Eme Freethinker, Berlin

Graffiti de Eme Freethinker à Berlin

Peinte dans le parc Mauer, cette œuvre représente Gollum, personnage créé par J.R.R Tolkien dans ses romans « Le Hobbit » et « Le Seigneur des Anneaux ». Gollum contemple son « Schatz » (« précieux ») qui est en réalité un rouleau de papier toilette, nous sommes bien loin de l’anneau unique !

Welinoo, Copenhague

Graffiti de Welinoo à Copenhague

Fake, Amsterdam

Graffiti de Fake à Amsterdam

Le street artiste Fake, rend ici hommage aux personnels soignants du monde entier en faisant d’eux de véritables super-héros. Il accompagne ce graffiti du commentaire suivant sur son compte Instagram : « Super infirmière (c’est le titre). J’ai peint cette « ode » aux professionnels de la santé autour du monde !« .

The Real Bear, Glasgow

Graffiti de The Real Bear à Glasgow

Tvboy, Barcelone

Graffiti de Tvboy àBarcelone

Dans ce graffiti, l’artiste Tvboy détourne cette image de l’Oncle Sam, personnifiant les États-Unis. L’Oncle Sam nous ordonne alors de rester chez nous avec ses sourcils froncés, son masque et son doigt pointé vers nous. L’artiste a accompagné cette œuvre, sur son compte Instagram, du slogan américain revisité : « Restons unis, divisés nous tombons » devient « Restons divisés, ensemble nous tombons ».