PrintOlife

Des masques 100% toulousains avec Printoclock

Des masques 100% toulousains avec Printoclock

Face à la propagation du coronavirus (COVID-19), nous avons décidé, chez Printoclock, de faire de la santé et de la sécurité des personnes, de nos collaborateurs et de nos clients une priorité. Nous avons ainsi renforcé notre offre pour lutter au mieux contre cette propagation, notamment en proposant divers masques. A quoi ces masques servent-ils ? Sont-ils vraiment efficaces ? Quelle est la différence entre les différents masques ? Voilà des questions auxquelles nous allons répondre pour vous permettre d’y voir un peu plus clair !

Les masques, une arme dans la lutte contre la propagation

Bien que nos connaissances sur le coronavirus évoluent sans cesse, nous parlons actuellement de transmission aéroportée, qui peut être séparée en 2 types de transmissions :
• par gouttelettes lorsque l’on parle, tousse ou éternue ;
• aérienne.
Il est possible de freiner cette transmission grâce au port d’un masque ! Mais attention, là encore il faut apporter des précisions car il existe différents types de masque :

Les masques anti-projections

Masque Chirurgicaux Anti Projection

Aussi appelés masques chirurgicaux, ces masques sont des dispositifs médicaux. Leur objectif premier est de retenir les gouttelettes et les sécrétions des voies aériennes supérieures de celui qui porte le masque, et donc de prévenir la contamination de notre entourage et de notre environnement. Ce masque doit être changé régulièrement (toutes les 3 heures) s’il est porté de manière continue.

Les masques de protection respiratoires

Masque de protection respiratoire

Ces masques sont des équipements de protection individuels, et non des dispositifs médicaux. Leur objectif est de protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne, et il permet à plus forte raison de lutter contre la transmission par gouttelettes. Ces masques peuvent être portés plusieurs heures, jusqu’à 8 heures pour certains.

 

Les masques en tissu

Masque Tissu PrintoclockOn peut voir défiler sur Internet de plus en plus de tutoriels pour fabriquer soi-même des masques en tissu. Ces masques alternatifs en tissu ne sont bien évidemment pas des dispositifs médicaux, mais ils peuvent donner un coup de pouce pour se protéger et protéger autrui. Ces masques permettent de réduire la transmission de gouttelettes et d’améliorer vos gestes barrières en limitant la transmission par contact main-bouche. Cependant, il est important de bien les laver après chaque utilisation à 60° pendant au moins 30 minutes avec de la lessive.

 

Des masques pour répondre à vos besoins

Pour faire face aux besoins massifs de masques, Printoclock s’engage. Nous avons rapidement cherché de nouveaux fournisseurs en mesure de répondre à la demande, comme l’explique Antoine Roux, notre dirigeant :

Antoine Roux Dirigeant Printoclock

« Dans ce contexte, nous avons engagé une démarche de sourcing auprès de fournisseurs capables de délivrer des masques en nombre significatif, en Asie et en Europe de l’est ». 

Nous sommes à présent en mesure de proposer des masques chirurgicaux jetables répondant à la norme EN 149:2001. Ainsi que des modèles en tissu réutilisables et lavables, dits « alternatifs » (certifiés Oeko-tex). Soit plusieurs millions de masques chirurgicaux et environ 300 000 unités « alternatives » par mois.

 

Des masques 100 % toulousains fabriqués dans nos ateliers

Pour aller plus loin dans la lutte contre la propagation et répondre aux besoins de tous, nous proposons également, depuis le 23 avril, des masques alternatifs 100% toulousains en coton Oeko-tex. Ce sont chaque jour près d’un millier de ces masques qui seront produits avec notre co-traitant, de l’agglomération toulousaine.
Ces masques à 3 plis 100 % toulousains, lavables et réutilisables sont conçus dans le respect du cahier des charges AFNOR (SPRC S76-001) et se composent de deux couches de coton hypoallergénique (150 g/m2) qui enserrent une couche de viscose (130g/m2) qui joue alors le rôle de filtre.

Vous voulez coudre vos propres masques ?

Vous pouvez, vous aussi, vous lancer dans la confection d’un masque alternatif ! Mais il vous faut respecter tout de même quelques consignes. L’AFNOR a publié il y quelques jours des tutoriels avec patrons pour vous aider à confectionner vos propres masques barrières. Leur confection peut nécessiter cependant quelques notions de couture, alors voici un petit tuto qui pourra vous aider :

Privilégiez le coton pour la réalisation de votre masque et lave-le après chaque utilisation de 3-4 heures maximum. A vos aiguilles !