Quel avenir pour l’imprimerie ?

Depuis l’invention de la presse à imprimer (1455), les techniques d’impression n’ont eu de cesse d’évoluer, en s’adaptant aux nouveaux modes de consommation. Offset, héliogravure, laser, tampographie, etc.: longue est la liste des procédés qui sont venus enrichir le métier pour répondre à de nouvelles exigences, dans des secteurs variés tel que l’éducation , les arts graphiques, le design, la publicité et bien d’autres.

L’impression à l’heure du 4.0

Aujourd’hui, la tendance porterait à croire que l’imprimerie et ses différentes techniques seraient en voie de disparition face à l’impact d’Internet, des technologies de cloud, de l’IOT et du digital dans son sens le plus large. En effet, il y avait dans l’accessibilité des données ou encore dans l’augmentation progressive des capacités de stockage, le potentiel pour transformer le print en quelque chose d’obsolète. Il n’en fût rien. Et bien au contraire. Le print continue et continuera de s’adapter, tant le format papier fait partie de notre quotidien.

Outre l’impression en ligne, le développement des secteurs informatiques a permis une plus grande accessibilité à l’impression – conséquence inhérente d’une plus grande accessibilité des données (notamment via le stockage en nuage)- avec par exemple l’arrivée du Wi-Fi sur les imprimantes multifonctions. Ce qui se joue actuellement pour le secteur de l’impression, c’est l’observation des technologies de demain. En effet, parmi la myriade de techniques qui font leur apparition, se trouve sûrement le procédé qui permettra à l’imprimerie d’évoluer, en améliorant encore l’expérience client, en répondant une fois de plus aux nouveaux besoins.

Si la transformation numérique du modèle économique des imprimeries est déjà actée (l’arrivée de l’imprimerie intelligente* par exemple), son futur comme sa pérennité pourrait pourtant reposer sur d’autres facteurs.

Quid de l’impact environnemental ?

impression et environnement

L’impact environnemental est une des problématiques centrales du secteur de l’imprimerie. Compte tenu de l’ampleur de leur utilisation, la consommation de supports papier va à la longue représenter une menace pour l’environnement. Par conséquent, l’avenir de l’imprimerie repose sur les nuances de vert et sur la considération que les acteurs du secteur voudront bien leur accorder. L’impression « verte » et responsable est un réel enjeu pour le secteur et l’image que celui-ci renvoie : pouvoir assurer à ses clients le faible impact environnemental de leur consommation pourrait être, dans les années à venir, une nécessité. Pour le papier par exemple, un procédé tel que le blanchiment demeure aujourd’hui une étape particulièrement polluante et il y a encore du chemin à faire (et des idées à trouver) pour le rendre eco-friendly.

L’imprimerie de demain devrait également sonner le glas des C.O.V (les composés organiques volatils), c’est à dire les molécules formées d’atomes d’hydrogène et de carbone. Présents dans un nombre important de produits du quotidien, utilisés dans les encres en imprimerie, les vapeurs qu’ils dégagent ont un fort impact sur l’environnement mais aussi des effets avérés sur l’apparition des cancers. Les encres végétales (tournesol, tung, lin, soja,etc.), déjà utilisées depuis plusieurs années par les imprimeurs responsables, sont considérablement plus dégradables, facilitant ainsi le processus de recyclage.

Néanmoins, pour arriver à un secteur 100 % responsable, il reste encore du chemin à parcourir : réduction des rejets atmosphériques dus à l’utilisation des combustibles fossiles; alignement des acteurs du secteur aux normes et labels de référence; suivi de consommation énergétique des imprimeries…

Pour résumer, l’éco-responsabilité est un argument à faire valoir pour mener à bien une campagne positive en faveur du secteur de l’imprimerie. Son avenir ne réside pas uniquement dans le développement technologique, managérial ou stratégique. C’est l’utilisation de papiers recyclables; de cartouches renouvelables; d’encres végétales; le développement de la recherche énergétique, une meilleure gestion des déchets; qui amèneront l’imprimerie et le support papier à perdurer.

2 thoughts on “Quel avenir pour l’imprimerie ?

  1. À mon avis, le secteur de l’imprimerie n’a pas d’avenir si il ne s’adapte pas aux normes écologiques. L’offre écologique est encore difficile à trouver,mais j’espère de tout mon cœur qu’elle se développera à l’avenir. Tous les acteurs doivent faire des efforts (l’offre et la demande), notre planète en dépend. Article très intéressant.

  2. Je suis ravis qu’une entreprise comme la votre se pose de bonne questions sur l’impact écologique d’un tel secteur. Il est vrai qu’il est complexe d’allier passion, éthique, rentabilité et écologie mais faire le maximum pour rester « propre » est un minimum 🙂
    En temps que particulier (qui tente de monter son entreprise) je n’ai pas trop d’avis sur l’avenir du secteur car je n’ai clairement pas la légitimité pour savoir ce qui est faisable.. Je pense néanmoins que nous aurons toujours besoin du format physique mais il reste encore à savoir si la demande sera aussi importante dans quelques années…
    (je dois avouer être venu pour tenter d’avoir une promotion (sur des séries de stickers) mais l’article m’a fort intéresse ! Bravo au rédacteur / la rédactrice 😉 )

Comments are closed.