« J’étais sûr d’entreprendre à nouveau » : Entretien avec Jacques Lavie, CEO de BnbLord

Avec plus de 600 bien en gestion, présent dans 9 villes françaises et au Portugal, la start-up de conciergerie BnbLord s’impose comme acteur français de la gestion locative. Jacques Lavie, son fondateur, nous présente la jeune pousse et revient avec nous sur son expérience entrepreneuriale.

Avez-vous exercé un métier avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Pouvez-vous nous parler de votre expérience ?

Je n’ai jamais été salarié. J’ai fondé l’entreprise avec un ami alors que nous étions étudiants en césure à l’ESCP Europe. Auparavant j’avais créé deux entreprises, Halabé qui fait des articles en soie d’araignée de couleur or, et Euroastuces qui est un site internet qui expliquait comment gagner de l’argent (légalement, précisons) sur internet.

 

Qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

Je pense que c’est venu assez naturellement. Quand j’étais lycée, j’avais crée Euroastuces plutôt que de faire un job d’été car je me disais que ce serait plus intéressant et que j’aurais davantage de liberté. Une fois en école de commerce, je n’ai pas vraiment hésité, je ne savais pas dans quoi, quand ou comment, mais j’étais sûr d’entreprendre de nouveau.

Pouvez-vous nous présenter BnbLord ?

BnbLord est une conciergerie Airbnb qui s’occupe de louer et valoriser des biens loués en saisonnier. On s’occupe de toute la gestion des locations saisonnières pour nos clients: accueil, ménage, check-out… et aussi de faire en sorte qu’ils tirent un maximum de revenus locatifs de leurs biens.

Quels sont vos besoins annuels en print ? Sur quels supports ?

Nous imprimons plusieurs milliers de flyers et quelques centaines de brochures. Je conseille PrintOclock à tous mes amis entrepreneurs car il s’agit de la solution avec le meilleur rapport qualité / prix que je connaisse ! J’ai souvent vu des personnes alléchées par d’autres offres à coup de codes discount payer finalement le double ou le triple de ce que nous payons nous. C’est important de bien sélectionner ses fournisseurs. Il faut tout benchmarker.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez pu rencontrer au long de votre parcours ?

Le plus dur a été de penser et repenser la logistique constamment depuis le début de la start-up. On ne gère pas 10 appartements de la même façon qu’on en gère 1000 ! Chaque jour on doit veiller à ce que plus de cent accueils et check-outs se passent bien, ce qui nécessite un logiciel avancé et une organisation rodée.

Quelle est pour vous la principale problématique du secteur immobilier aujourd’hui ?

Les difficultés de la location en bail classique. BnbLord permet à la fois de dépendre du marché immobilier et du marché du tourisme. Si vous avez un bien à fort potentiel touristique (disons bien situé, et bien pensé dans un zone touristique) alors notre solution est une alternative intéressante à la location en bail classique !

 

Quelle est votre plus grande satisfaction en tant que chef d’entreprise ? Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui voudraient se lancer dans l’aventure et devenir chef d’entreprise ?

En parler. Je rencontre beaucoup de potentiels entrepreneurs qui n’osent pas parler de leur idée, surtout par peur qu’on ne leur la pique. À moins qu’il ne s’agisse d’une invention industrielle à garder secrète, je pense que c’est une très mauvaise stratégie. Une idée  de start-up n’a guère de valeur en soi, ce qui compte c’est la façon dont on l’exécute. Surtout, parler de ses idées permet de créer un dynamisme, d’être challengé, d’enrichir son idée… et finalement d’entreprendre vraiment et efficacement. Donc mon conseil ce serait de parler, parler, parler de votre projet entrepreneurial à tout le monde et un peu tout le temps.