L'actu du Print

La communication papier est-elle plus polluante que le numérique ?

papier ou digital, lequel est le plus polluant ?

Malheureusement pour le milieu de l’imprimerie, les idées reçues ont la vie dure. À l’heure où chacun de nous se préoccupe de la protection de notre planète, où les entreprises limitent leurs impacts environnementaux avec des solutions éco-responsables… Il est grand temps de détruire les préjugés sur la “pollution” des imprimés publicitaires vis-à-vis du numérique et de vous dévoiler une étude réalisée par Quantis, un cabinet indépendant suisse mandaté par Mediapost (La Poste).

Publicité papier : une étude qui réfute les idées reçues

Sortons des jugements trop hâtifs et simplistes que nous avons de l’impact environnemental du papier ! L’étude Quantis démontre, chiffres à l’appui, que le papier est même plus eco-friendly que le numérique…

Le cabinet Quantis a comparé et fait une Analyse du Cycle de Vie (ACV), d’une communication sur papier vis-à-vis d’une diffusion digitale; en tenant compte de l’ensemble des matières et énergies intervenant dans la vie de ces produits ou services :

  • extraction des matières premières nécessaires à leur production,
  • production industrielle (impression pour le print ou développement pour le digital),
  • packaging et distribution,
  • utilisation,
  • et gestion de leur fin de vie (recyclage).

Cinq scénarios de communication ont été établis :

  • Une publicité pour une marque automobile
  • Un catalogue d’une marque de mobilier
  • Un prospectus pour une chaîne de restauration
  • Une promotion d’une enseigne de distribution
  • Une facture d’électricité

Ces cinq scénarios ont fait l’objet d’une analyse selon 16 indicateurs, répartis en cinq grandes catégories, à savoir leurs impacts sur :

  • Les écosystèmes
  • Les ressources
  • La santé humaine
  • L’utilisation de l’eau
  • Le changement climatique

Alors le papier est-il plus polluant que le digital ?

On pense à tort qu’utiliser le numérique ne pollue pas, sous prétexte de sa dématérialisation.

Et bien détrompez-vous !

  • Un flyer papier a un impact 3,3 fois inférieur sur le réchauffement climatique, à celui d’une vidéo sur les réseaux sociaux.
  • Un mailing papier a un impact 1,7 fois inférieur sur l’appauvrissement de la couche d’ozone à celui d’un e mailing.
  • Une facture papier utilise 2,5 fois moins de ressources fossiles qu’une facture numérique.

Le numérique est 2 à 5 fois plus impactant sur la santé humaine, l’acidification des océans, l’utilisation des ressources fossiles ou encore le changement climatique.

Protection de l’environnement et publicité : les solutions

brochure

Il existe toujours des solutions et des améliorations, pour la protection de notre environnement.

Pour limiter l’empreinte carbone de votre communication papier, soyez attentif à l’imprimeur choisi :

  • Est-il français ?
  • Puis-je optimiser mon ciblage pour un meilleur taux de lecture ?
  • Quelles encres sont utilisées, des encres biosourcées ou végétales ?
  • Quelle est la qualité et le grammage de mon papier ?
  • Le conditionnement est-il optimisé ?
  • Est-ce que les supports d’impression sont recyclés ou labellisés FSC et PEFC ?
  • Un pelliculage de mon imprimé est-il vraiment nécessaire ?

Lorsque vous vous lancez dans une campagne digitale, il est intéressant de vous demander où sont situés vos serveurs, de réduire le poids des documents à envoyer, de veiller à l’optimisation de votre ciblage, la consommation énergétique de votre hébergement ou encore l’obsolescence des infrastructures.

Verdict : publicité papier ou numérique ?

Le papier n’est pas plus polluant que le numérique. Il serait même, dans la plupart des cas, la solution la plus respectueuse de l’environnement ! Mais attention, le numérique n’est pas à bannir.

Une communication d’avenir est une stratégie basée sur un parfait équilibre : papier et digital. Et par chance, des leviers d’amélioration existent !

Comment here