Campagne d’affichage : Stabilo met en avant les femmes écartées de l’histoire

affiches stabilo

Quatre ans après le Bad buzz engendré par la sortie d’un surligneur pour femme, Stabilo se rattrape avec sa nouvelle campagne de communication qui met en avant, en les surlignant, l’importance des femmes dans les grandes découvertes et avancées technologiques du siècle dernier.

Souvent reléguée au second plan de l’histoire, la marque a choisi de surligner trois femmes : Lisa Meitner, Katherine Johnson et Edith Wilson pour les mettre en valeur dans sa campagne publicitaire « Highlight the Remarkable » (« Mettre en valeur le remarquable »).

Leurs noms ne vous disent sûrement rien malgré leurs rôles majeurs, la campagne de Stabilo les remet à l’honneur.

Un coup de surligneur pour ces femmes oubliées de l’histoire

Les trois affiches signées par l’agence de publicité allemande DDB sont diffusées en Belgique et en Allemagne depuis le mois de juin 2018. Sur chaque création graphique, un coup de surligneur jaune met en honneur une femme. Celle-ci souvent reléguée à l’arrière-plan de la photo est pourtant à l’origine d’avancées scientifiques majeures.

La première, Katherine Jonson, mathématicienne pour la NASA a permis à la navette Apollo 11 de regagner la Terre.

Affiche Stabilp katherine Jonson

On doit à Lise Meitner la découverte de la fission nucléaire, qui a valu à son compagnon l’obtention du prix Nobel de chimie en 1944. Elle a par la suite été nommé 48 fois pour le Nobel qu’elle n’a jamais obtenu, les découvertes scientifiques étant le plus souvent attribuées à des hommes.

affiche stabile Lise Meitner

Quant à Edith Wilson, elle est la première « première Dame » à avoir assumer l’intérim de la fonction présidentielle aux Etats Unis alors que son mari était paralysé à la suite d’une attaque.

Affiche Stabilo Edith Wilson

Une campagne d’affichage récompensée

La campagne « Highlight the Remarkable” a reçu un Lion d’or au Lions Cannes Festival qui récompense chaque année les meilleures campagnes de communication.

La reconnaissance de cette campagne publicitaire est un beau pied de nez et un mea culpa réussi après l’échec de la campagne de 2014 pour le surligneur destiné aux femmes avec un design de tube de gloss. Son style « féminisé » et me message ambigu de la campagne avait soulevé un tollé sur les réseaux sociaux.