Les grandes tendances en matière de logo pour 2019

logo responsive

C’est la fin de l’année, la période des articles marronniers sur les tendances graphiques pour l’année suivante. Rien d’original donc mais c’est toujours utile pour l’inspiration et pour réveiller sa créativité d’avoir un aperçu des tendances qui risquent de dominer le design de logo en 2019.

Encore faut-il savoir déterminer ce qu’est une tendance, reconnaître des schémas qui se répètent sur plusieurs designs et voir si une tendance émerge ou pas.

Quelles sont les tendances en matière de conception de logo ?

Selon Chris Harmon, directeur artistique de l’agence de branding américaine Loyalkaspar, trouver les tendances parmi la quantité des créations réalisées peut s’avérer délicat. Parfois, nos propres goûts parasitent notre jugement et les tendances perçues deviennent des prophéties auto-réalisatrices.

Par exemple, l’utilisation des espaces négatifs dans la conception de logos. Il y a eu quelques beaux designs utilisant cette technique cette année comme Buzzfeed News ou Jetsave Tour mais est-ce que ça en fait une tendance pour autant ou simplement une technique intemporelle de design ?

buzzfeed news rebranding

 

jetsave logo design

D’un autre côté, des tendances claires en matière de logo émergent chaque année. Même s’il ne faut pas les suivre aveuglément, il est toujours utile de connaitre les grandes lignes des tendances même si c’est pour s’en démarquer.

Nous vous proposons dans cet article, 6 tendances de 2018 qui semblent bien parties pour continuer en 2019 et peut-être plus. A vous de voir ce que vous en ferez…

 La simplification des logos

Pour commencer, une tendance qui a le vent en poupe depuis plusieurs années et qui ne semble pas faiblir :  la simplification. Ce mouvement consiste à éviter les ornements superflus et autres fioritures au profit d’une esthétique visuelle plus simple, plus épurée et sans compromis.

Comme le souligne Alastair Holmes du studio de design This Place : « En ce qui concerne la création de logo, il semble y avoir une tendance à simplifier les choses, à être plus propre. En exemple, citons le rebranding d’American Express qui a peaufiné et épuré le logo original et celui du logo d’Uber qui a été complétement repensé : plus frais et simplifié ».

logo american express

Il précise que si cette dynamique de simplification est omniprésente, elle a plusieurs causes.

« Certaines entreprises dont les logos et les marques ont été rafraichis sont satisfaites de leurs images de marque. Dans le cas d’Uber, cependant, le remaniement faisait partie de leur tentative de faire oublier les controverses récentes et de se présenter sous un nouveau jour. Dans les deux cas, il s’agit de faire évoluer leur marque établie pour la rendre plus actuelle et contemporaine ».

design logo uber

Parmi les refontes d’identité visuelle « simplifiées », on peut citer :  Best Buy, le logo de l’US Open, MailChimp pour les plus connus et la liste est encore longue et cette tendance devrait se poursuivre en 2019 selon Holmes que ce soit pour les logos ou le webdesign.

mailchimp nouveau logo

Un retour à plus d’authenticité

logo wahaca

En 2018, toutes les marques n’ont pas cherché à simplifier leur logo et c’est tant mieux d’après Holmes : « Cette idée de simplifier les choses est particulièrement pertinente pour toutes les marques à forte présence digitale. Mais ce n’est peut-être pas aussi pertinent pour les marques qui veulent une esthétique plus naturelle ».

Il cite en exemple les étiquettes de vin ou de produits du terroir et la marque « Abel & Cole » boutique de produits biologiques. Bien que présente sur internet, son image de marque est plutôt rustique en accord avec ce qu’elle vend.

logo abel&cole

 

« Les marques se demandent comment elles peuvent cibler les millenials en utilisant le même rose que tout le monde. Eh bien, ce n’est pas possible, alors elles trouvent de nouvelles approches de la couleur, en s’assurant que la couleur reflète leur identité de marque, sans se préoccuper des gouts de leurs cibles. »

Il n’y a pas de règles pour concevoir un logo authentique, il s’agit de se poser les bonnes questions. Une réflexion sur l’identité de la marque, sur ses valeurs influence chaque décision de conception et si les marques ne se posent pas ces questions, elles risquent de rater le coche.

 

Les logos responsives

logo responsive

Le numérique a un impact considérable sur la conception des logos, et cet impact va au-delà de la seule simplification. En raison de la multiplication des plateformes et des terminaux mobiles, la création de logos adaptatifs prend de l’ampleur.

Pour avoir un aperçu des logos responsives en situation réelle, il vous suffit de vous rendre sur le site responsivelogos.co.uk et de redimensionner la fenêtre de votre navigateur pour voir la magie opérer.

Un logo réactif s’adapte au web moderne, non seulement il s’adapte à la taille de l’écran mais également en fonction du type d’utilisateur. Par exemple, sur le service Gmail, le logo est différent si vous êtes connecté ou non. Il s’agit ici d’une utilisation simple mais les logos peuvent aussi s’adapter en fonction des données récoltées au cours de votre navigation.

La création de logo durable

Un logo classique résistera mieux à l’épreuve du temps qu’un logo lié aux tendances et aux styles d’une époque, tandis que les éléments d’identité environnants pourront évoluer. Cette tendance au logo durable est liée à la tendance de simplification évoquée plus haut. En effet, de plus en plus de marques seront amenées à simplifier leurs logos au profit d’éléments d’identité visuelle plus riches et plus rapidement adaptables.

Pour résumer, au lieu de sortir un nouveau logo tous les deux ans pour qu’il colle totalement à la tendance, nous risquons d’assister à un retour aux valeurs classiques du design. C’est le cas par exemple avec les nouveaux logos de Uber ou de l’application Zocdoc.

rebranding zocdoc

Un autre exemple plus connu est la nouvelle identité visuelle de Carlsberg par Taxi Studio.

carlsberg logo

Selon Spencer Buck Creative partner et fondateur du studio : « Le nouveau système de design est en fait très anti-tendance. Il est conçu pour être permanent, ou plus que toute autre itération du système de design auparavant. Aucun besoin de le changer pendant un bon bout de temps. Cela fait partie de la pensée durable qui a été intégrée au cœur même du brief.  »

Le problème avec les tendances, c’est qu’elles sont par définition à court termes, ce qui est un atout si vous faites de la publicité mais qui peut s’avérer contreproductif si vous essayez de créer une marque durable. Il suffit de comparer les marques de soda : l’identité de Coca-Cola transcende toutes les tendances et demeure indémodable alors que celle de Pepsi est en constante évolution pour être dans l’air du temps.

évolution logo coca-cola

évolution pepsi-logo

L’utilisation des dégradés

mozilla logo

Si la tendance de fond est à la simplification à la rationalisation des logos en 2018, de nombreux designers ont tenté de susciter un surcroit d’intérêt pour leurs créations grâce à la couleur. Ainsi, une tendance croissante à l’utilisation de dégradés semble émerger dans la création de logo.

Si l’emploi du dégradé est poussé à son paroxysme chez Mozilla, il est peut aussi être utilisé de manière plus subtile. C’est par exemple le cas du nouveau logo de la marque « Waitrose » qui en arborant des bandes de différents verts propose un genre de dégradé déconstruits.

« L’espacement entre les bandes de couleurs procure également un sentiment de transparence, une caractéristique essentielle que les marques veulent transmettre. » précise la designer d’identités visuelles Hélène Baker.

logo Waitrose

Parmi les autres marques dont les logos utilisent un dégradé de couleur, on peut également citer Disney Plus et Trivago.

logo disney+

logo trivago