« Beaucoup me disent que mes dessins les ont aidés avec leur propre rapport au corps… » : Entretien avec l’illustratrice Marie Boiseau

Marie Boiseau illustration

L’interview du jour est consacrée à Marie Boiseau, une illustratrice freelance, au style tout simplement adorable en lien avec ses réflexions sur le féminisme. Ne souhaitant pas faire de son travail une activité militante, elle illustre de façon amusante et colorée les injonctions que la société impose aux femmes.

Bonjour Marie et merci beaucoup d’avoir accepté cette interview ! Pour commencer, pouvez-vous nous décrire votre parcours professionnel ? Qu’est-ce qui vous à amener à commencer le dessin puis à travailler dans l’illustration ?

C’est une réponse bateau mais bien réelle : je dessine depuis toute petite, c’est quelque chose d’inné chez moi et je n’ai tout simplement jamais arrêté. J’ai toujours su que c’était ce que je voulais faire de ma vie. Concernant mon parcours étudiant, j’ai d’abords fait un an aux Beaux-arts de Lorient pour ensuite partir vers l’EESI d’Angoulême, où j’ai passé quatre ans. J’y ai obtenu mon DNAP en 2016. J’ai décidé d’arrêter les études il y a un an pour me lancer dans l’illustration, car je sentais que l’école ne m’apportait plus rien, et que c’était le moment ou jamais de me lancer dans la vie active, tout en sachant que ça n’allait pas être facile, et que trouver des contrats allait prendre du temps.

Illustration Marie Boiseau

Vous avez un style « Body positive », vous dessinez des femmes rondes et poilues avec un fort attrait pour la nature avec des éléments de végétation luxuriante. Qu’est-ce qui vous a inspiré ? Comment avez-vous trouvé votre style ?

Je ne sais pas si on peut dire que j’ai trouvé mon style. Je pense que le « style » est un concept qui n’est pas très pertinent. Le dessin et le travail de n’importe quel artiste évoluera sans cesse tout au long de sa vie, ce n’est pas quelque chose de fixe, c’est très mouvant et je ne crois pas qu’il y ait de méthodes spécifiques autre que la pratique pour se trouver. En revanche si l’on parle des sujets que j’aborde (femmes grosses, poilues, scènes de vies, plantes et sexualité) je dirais que c’est tout simplement une évolution naturelle de mon travail, en lien avec mes propres réflexions sur le féminisme et les injonctions que la société impose aux femmes. Néanmoins je ne souhaite pas faire de mon travail un travail militant.

Quelles sont vos influences et quels sont vos artistes référents ?

Il y a beaucoup d’artistes que j’aime dans l’illustration, celles que je cite régulièrement sont Frances Cannon, Cécile Dormeau, Lisk Feng, Marion Barraud, Roca Balboa, Mugluck… Mais en réalité il y a tellement de belles choses qui se font dans l’illustration qu’il est difficile d’en choisir seulement quelques-unes !

Illustration Marie Boiseau

Vous êtes très présente sur les réseaux sociaux, notamment, Twitter et Instagram mais aussi sur Twitch où vous réalisez des illustrations en live. Quels types de réactions suscitent vos illustrations ? Est-ce que les réseaux sociaux vous permettent de trouver de nouveaux clients ?

J’ai énormément de réactions positives qui me font très plaisir. Beaucoup me disent que mes dessins les ont aidés avec leur propre rapport au corps et c’est le plus beau retour qu’on puisse me faire. J’ai aussi quelques retours négatifs évidemment mais je n’y prête aucune attention ! Être présente sur les réseaux sociaux m’aide énormément à me rendre visible et donc à trouver des clients et des opportunités, oui. Je pense que de nos jours il ne faut pas négliger cet aspect dans notre travail, ça peut paraitre futile pour certains mais je pense que c’est comme cela que ça marche aujourd’hui.

Avez-vous un rituel pour vous mettre à travailler ? Une routine qui vous aide à trouver l’inspiration ?

Je ne sais pas si on peut appeler ça un rituel mais j’aime beaucoup écouter des podcasts lorsque je travaille, ça permet de me concentrer sur ce que je fais tout en ayant l’esprit un peu occupé par ailleurs. Je vous recommande d’ailleurs Riviera Détente, le dernier podcast que j’ai enchainé ces dernières semaines et qui est tout simplement génial !

Illustration Marie Boiseau

Quels conseils pourriez-vous donner à des illustrateurs en devenir ?

Je ne me considère pas encore comme une illustratrice à part entière étant donné que ça fait seulement un an que je me suis lancée dans l’aventure, et que j’ai à mon actif très peu de contrats et commandes… Je ne suis donc pas sûre d’être la meilleure personne pour donner des conseils. Mais je dirais tout de même évidemment de beaucoup dessiner, savoir analyser son travail pour mettre le doigt sur ses lacunes et ainsi s’améliorer, et puis ne pas hésiter à partager son travail sur les réseaux pour avoir des retours, et petit à petit créer son propre réseau.

Quels sont vos projets pour fin 2018 début 2019 ?

J’ai quelques projets dont je ne peux pas encore parler pour le moment, des choses très excitantes, et puis à côté de ça je souhaite évidemment m’améliorer encore et encore, étoffer mon travail et mon trait. J’aimerais aussi participer à quelques festivals et salons pour pouvoir rencontrer les personnes qui me suivent et me donner un peu de visibilité !