Maison d’édition : tout ce qu'il faut savoir !

LIVRAISON GRATUITE

Prêt à contacter une maison d'édition ?

Printoclock imprime votre œuvre pour l'envoyer aux maisons d'éditions

  • 📖 Impression de qualité
  • 💶 Tarifs à l'unité possible
  • 📦 Livraison rapide

Service client &
atelier d'impression à Toulouse
Service client &
atelier à Toulouse
Petits prix
Petits prix
Livraison ultra express
Livraison
ultra express
Imprimerie labelisée imprim vert
Avis client PrintOclock sur Trustpilot

La France fait partie des pays qui comptent sur son territoire un grand nombre de maisons d’édition. Gallimard, Hachette, Flammarion, Atlas, Loisirs, Eyrolles, Bayard et de nombreuses autres maisons sont des entreprises qui ont édité, mais surtout mis sur le marché des livres ayant révélé des auteurs au monde. Si les maisons d’édition sont connues par le grand public uniquement par le nom en bas des livres, que sont-elles en réalité ? Où trouver une maison d’édition pour mettre son livre sur le marché ? Pourquoi est-il important de se tourner vers une maison d’édition pour la publication d’un livre ? Quel montant débourser pour faire publier une œuvre littéraire ? Combien existe-t-il de maisons d’édition en France ? Quelques questions qui permettent de mieux cerner ce qu’est une maison d’édition.

Qu’est-ce qu’une maison d’édition ?

Une maison d’édition est une entreprise ou une association dont l’activité principale est la production et la diffusion de livres, de documents ou de journaux mis en page. Si dans le passé le métier d’éditeur se limitait à ces trois types d’œuvres, la maison d’édition englobe aujourd’hui l’ensemble des documents, diffusés sur tous types de supports. Le terme « industrie du livre », au sens large, est plutôt employée pour parler des catalogues, des fascicules, des albums, des classeurs, des cahiers reliés, etc. Tous ces documents qui font partie intégrante de l’édition.

Historiquement, le métier d’éditeur voit le jour au milieu du XVIIIe siècle avec l’apparition des premières maisons d’édition. À cette époque, le mot « éditeur » n’était pas encore utilisé dans le plein sens du terme qu’on lui connaît aujourd’hui. Le mot utilisé était plutôt « librairie ». En France, en Angleterre comme en Allemagne, le commerce des librairies évolue et ces derniers se voient accorder l’exclusivité de l’édition : d’un côté, il y a l’auteur qui perçoit un forfait en échange de son manuscrit. De l’autre, le libraire détient l’exclusivité (encore appelé copyright). Pour finir, l’imprimeur se charge de la production des exemplaires. A l’époque, la diffusion et la distribution appartenaient à d’autres corps de métier. De nos jours, plusieurs maisons d’édition réunissent l’ensemble de ses activités.

Où trouver une maison d’édition ?

Après la rédaction d’un livre, les auteurs ne savent pas toujours pas par où commencer pour le publier. La première chose à faire lorsque l’écriture du manuscrit est terminée est de sélectionner la maison d’édition à qui l’envoyer. Chaque maison d’édition a une ligne éditoriale bien précise. L’erreur serait d’envoyer le manuscrit à un éditeur qui ne traite pas le type d’ouvrage qui convient. Il est recommandé de travailler avec une maison d’édition au style d’écriture similaire de celui abordé dans le manuscrit.

La France compte plusieurs milliers d’éditeurs répartis dans différents domaines. Pour faire le choix de la maison qui correspond à votre manuscrit, vous pouvez parcourir leur site, ainsi que les livres déjà publiés. En fonction de sa taille et de sa popularité, une maison d’édition reçoit des centaines de manuscrits par jour.

Avoir un bon carnet d’adresses est un plus lorsqu’on souhaite publier en document. Les maisons d’édition peuvent rechigner à publier un auteur inconnu du grand public. Présenter un livre à un éditeur assure aussi à ce dernier la possibilité de le vendre.

Pourquoi faire appel à une maison d’édition ?

Faire appel à une maison d’édition est bénéfique pour un auteur à plus d’un titre. L’éditeur est l’institution qui donne une signature à l’ouvrage. En plus de l’apposer sur la couverture du document, il lui donne une caution professionnelle. L’auteur tire des avantages de cette collaboration.

Le premier avantage est l’accompagnement qu’apporte l’éditeur pour améliorer le manuscrit de l’auteur. Un manuscrit est rarement publié par une maison d’édition tel qu’il a été reçu. La maison d’édition s’engage à travailler le style ou à effectuer une restructuration du récit si nécessaire. L’écriture originale se retrouve ainsi renforcée. Les auteurs expérimentés prennent plusieurs années pour parfaire leur œuvre avant de les déposer chez les éditeurs. Il arrive même que certains d’entre-eux se rendent dans des comités de lecture pour débattre avec leurs homologues, confronter leurs positions et échangent pour adopter les meilleures orientations.

La maison d’édition est d’une aide précieuse dans la correction, puisqu’elle traque les fautes de syntaxe, d’orthographe, de ponctuation, les coquilles et les erreurs typographiques. L’auteur se trouve libéré de cette tâche minutieuse. L’éditeur s’occupe aussi de la mise en page et de la relecture intégrale de l’ouvrage. Une fois l’ouvrage relu et approuvé dans sa dernière version, l’auteur signe un bon à tirer avant impression.

Un autre avantage est lié au réseau distribution. Les éditeurs ont des réseaux de diffusion et de distribution des livres qu’ils éditent. L’auteur bénéficie ainsi de ces réseaux pour la distribution de son œuvre sur diverses plateformes de vente et des librairies (physiques ou virtuelles). Pour les auteurs débutants ou peu connus du grand public, se faire accompagner par un éditeur permet de profiter d’une bonne promotion. Plusieurs maisons d’édition ont des attachés de presse qui vont décrocher des temps de passage dans les radios ou les télévisions. Les auteurs profitent aussi du carnet d’adresses des éditeurs pour des séances de dédicace dans les librairies. Toutes ces activités participent à la communication et promotion du livre.

Combien coûte une maison d’édition ?

L’écriture du livre achevée, l’auteur ayant opté pour l’auto-édition doit se tourner vers un éditeur. Chaque étape pour la diffusion du livre a un coût. Il s’agit de :

  • La fabrication du livre : pour être vendu, le livre doit être qualitatif. Avant la mise en vente du livre, l’auteur qui opte pour l’édition procède à la relecture du fond du livre. Il questionne la cohérence, la profondeur des personnages et l’intrigue. Les prix varient d’un éditeur à un autre.
  • La correction du livre : la correction permet d’améliorer la forme et éliminer les fautes d’orthographe. Les coûts ici sont en moyenne de 1 euro/page pour des pages composées de 2 000 caractères, signes et espace compris. Il faudrait donc compter environ 150 euros pour un roman de 300 000 signes, espaces et caractères compris.
  • La création de la couverture : la couverture demande l’intervention d’un illustrateur et d’un graphiste pour la mise en page du manuscrit. Ces coûts peuvent varier entre 70 et 300 euros.
  • L’impression du livre : son coût moyen est de 400 euros. L’idéal est de travailler avec un système d’impression à la demande. Cette impression limitera le stockage des impressions et limitera la perte. La mise en place de pré-commande permet de quantifier le nombre de livres à imprimer.
  • La publication du livre : pour commercialiser un livre, il faut le référencer et le distribuer. Deux options s’ouvrent à l’auteur. Celui-ci peut passer par un intermédiaire ou faire de la vente directe.
  • La promotion du livre. Elle permet au livre d’être connu par le grand public et d’être vendu. L’auteur doit prévoir un certain budget pour participer à des salons, booster ses publications sur les réseaux sociaux, tenir un blog ou recruter un Community Manager pour un déploiement sur le web.

Combien de maisons d’édition la France compte-t-elle ?

Selon le Syndicat national des éditeurs (SNE), il existe environ 10 000 éditeurs de livres en France. La taille de ces différentes maisons d’édition varie. Elles n’ont pas les mêmes orientations, les mêmes organisations ou le même fonctionnement. On connaît principalement les 20 grandes maisons d’édition, avec plus de 5000 titres à leur actif. À côté, il existe des petites structures éditoriales avec environ 5000 éditeurs. Ils enregistrent en moyenne moins de 10 titres chacun. Pour terminer, il existe des milliers de micros éditeurs répandus sur l’ensemble du territoire français.

Derniers avis

UNE QUESTION ? ON REVIENT VITE ... INDISPONIBLE POUR LE MOMENT
TOP